Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /homepages/25/d464977840/htdocs/flashzone24/wp-content/themes/marble/ebor_framework/metabox/init.php on line 750
L’ingénieur | Flashzone

L’ingénieur

Tu te souviens du petit mange-boule à lunettes qui faisait les divisions plus rapidement que toi en CM2 ? Celui-là même qui, au collège, préférait jouer à la Game Gear plutôt que de tâter le ballon de foot  à la récré ? Mais si, rappelles-toi, celui qui a passé sa terminale, un livre de math spé sous les bras, son acné dans l’autre. Et bien, cet être un peu à part, que tu as certainement perdu de vue depuis, a, contrairement à toi, (futur) fouineur du pôle emploi, réussi sa vie. Il est devenu ingénieur…

Ca ressemble à quoi un ingénieur ?

L’ingénieur ne se départit jamais de ses lunettes et des ses cheveux en bataille ( « des ions manganèse Mn2+ sur ma tête, ca va pas non ? »). A ce titre, l’ingénieur peut être un peigne-cul. Voir un putain de Kevin. Mais, au fond, il reste fondamentalement un gros geek.

Non mais attends, parce que tu crois qu’après deux ans de maths spé, il te reste une once de « cerveau disponible » ? Et bien non ! Mais, j’aimerais t’y voir toi, lecteur avachi (redresse-toi un peu pour voir, tu ressembles à Raffarin là), à essayer de comprendre pourquoi l’inverse du logarithme népérien est égal à une fonction exponentielle ( ( ln(exp(x))=x pour les intimes).

Ca fait quoi, dans la vie, un ingénieur ?

Si l’ingénieur aime à résoudre des problèmes d’algèbres différentiels, ou quantiques pour les plus brillants d’entre eux, il est une équation que ces derniers n’ont pas encore réussi à résoudre : celle de la vie en société. Une vie sociale, très peu pour lui. L’interaction humaine consistant à ingurgiter de la liqueur de houblon, non merci. Seul le logarithme est son amiGuitar Heroes  son vrai refuge. A la rigueur, le cinéma, peut, à l’occasion de l’adaptation de Stargate ou de Transformer, le sortir de sa tanière.

De même, l’ingénieur ne lit point. « Un livre ? Arrête de déconner Jérôme, je dois finaliser ma « théorie des cordes« . Pourtant, Star Strek, Le seigneur des Anneaux, voir Harry Potter constituent la bible, l’ancien et le nouveau testament, auxquels les plus littéraires d’entre eux vouent un culte, peu compréhensible pour les profanes. (Je mets en italique, car qu’on ne vienne pas me dire qu’Harry Potter, en plus d’être un peigne-cul notoire, c’est de la bonne littérature. Un roman de gare à lire entre le sodoku et l’horoscope, tout au plus.) En résulte un vocabulaire spécifique, la novlangue de l’ingénieur, qui se base sur 3 théorèmes fondateurs, que voici:

  1. E= p. c2 + m2 c4 (c’est pourtant évident)
  2. Einstein est un gigantesque imposteur, c’est Poincaré qui a tout inventé.
  3. La matrice, c’est pas de la science-fiction, c’est juste l’apllication du 2ème postulat de la théorie dite «du chat de Schrödinger »

Où trouver l’ingénieur ?

Dans un cours d’option maths ? Dans une entreprise d’ingénieur, genre Texas Instrument ? Chez l’opticien ? Certes, oui. Mais, le plus sur moyen de rencontrer un ingénieur, c’est sur ICQ, qu’il vient d’installer sur son Linux. Mieux encore, si tu veux établir un contact pérenne avec l’ingénieur, il suffit de t’inscrire dans une guilde. Pour faire des quêtes. Quête d’expérience pour monter en Level certes, mais  aussi quête d’imaginaire, celui d’un monde fantasmé, échappatoire mythologique d’une réalité qu’il (les) rejette. En clair, pour les lecteurs non-geek qui ne l’auraient pas encore compris, l’ingénieur joue à WOW.

Le X, un parcours pas évident

Mais, avant de conclure, rendons à l’ingénieur, ce qui est à l’ingénieur. Alors bien sur, il est de bon ton de se moquer du l’étroitesse d’esprit de certains ingénieurs, dont le mode de vie s’apparente parfois à de l’autisme pur et simple. Cependant, il faut leur reconnaître d’indéniables qualités d’abstraction et de compréhension, forcément nécessaires pour survivre à 2 ans de math sup, puis à 40 ans de vie de bureau à pondre des postulats algébriques que personne ne comprend et dont tout le monde se fout.  Parce que n’empêche, c’est pas donné à tout le monde, d’être ingénieur.

T’as fièrement  validé  160 crédit ECTS et tu crois que t’en as chié ? Laisse-moi rire quelques millisecondes. Rien, mais alors rien, dans le système académique français n’atteinds un tel degré de difficulté et de complexité que les études d’ingénieurs. Khagne/hypokagne ?  De la branlette pour chevelus crasseux.  C’est un peu comme les fanfarons qui font les fiers avec leur 16 au bac de math alors qu’ils sont en ES et qui t’affirment que les maths en ES c’est vraiment aussi dur qu’en S. Ne cherchez pas, ca n’a rien à voir…

Papa, maman, j’ai quelque chose à vous avouer :  je suis ingénieur

Steve Job, le plus fameux ingénieur du 20ème siècle aurait déclaré : « Le monde de demain sera un monde d’ingénieur ou ne sera pas. ». Je ne sais pas si sa prévision aura autant de succès que ses modèles de computer design en vogue dans les cabinets d’orthodontistes, mais je suis sûr d’ une chose : si ma fille ou mon fils m’annonce, un jour, qu’il veut devenir ingénieur, je le déshérite

PS : si tu as apprécié ce papier, je te conseille de regarder d’urgence « The Big Bang Theory » (dont voici l’acteur principal), l’équivalent d’HIMYM pour les geeks…


0 Comments

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire