Catégories
Mauvaise foi

Chroniques de playground (bonus: top 10 des déclarations des joueurs de l’EDF)

Bon allez, finis les Kebabs !  Alors que certains ont déjà repris leurs places préférées, au fond de la classe ou de l’amphi, d’autres, au premier rang, préférent travailler. Clairement, ces souvenirs de playground encore brûlant appartiennent aux chahuteurs du fond, ceux qui ont passé l’été à taffer leur jeu sur le bitume plutôt que sur leur cahier de vacances. Profite, car ta prof de maths,elle ne va pas te rater…

Le syndrome du talent, dit le syndrôme Teodosic

« En face, l’impétueux me prend de haut. Regard dédaigneux, l’air de ne pas y toucher, le type est sûr de lui. Le genre de mec qui y va au talent, c’est écrit sur son visage. La brise, encore légère, semble pourtant l’agacer. Bougon mais minutieux, il s’échine à recoiffer sa mèche à la Korver. Impatient, il nous ordonne de commencer à jouer. Je ne pus, alors, m’empêcher de lui faire la remarque. C’est avec la surdité des prétentieux qu’il ignora ma requête et scora le premier panier du match. Mal lui en pris. Incapable de se déplacer correctement sur le terrain, lui et son équipe perdirent lamentablement (20/4). Devant l’ampleur du désastre, l’insolent dû se résoudre. Piteux, Il abandonna ses tongs et enfila ses baskets. Le match, le vrai, pouvait commencer… »

« L’impétueux est semblable au prince des gens grossiers

Qui hante le terrain et se rit de son rival opposé

Comme exilé dans une équipe au milieu des huées

Avec son égo de géant qui l’empêche de gagner »

 L’universalisme, cette chimère

«  16h30. Le soleil tape. Les chaussures crissent. La mauvaise foi résonne. Les chinois sont présents. Les africains sont présents. Les blancs sont présents. Mais cette après-midi, la saison n’est pas au couscous. Le mélange est proscrit : 3 terrains, 3 couleurs.  Putain de communautarisme ».

Olive et Tom vs Olivia et Tania

«  Une passe, un crochet et on a marqué » : la devise féminine.

«  15 dribbles, 3 crochets, 7 cross, un double pas renversé manqué : la devise masculine »

Le vieillard joueur, azheimer et délabrement

« Le vétéran avait de beaux restes, pour un ancien de sa trempe. Néanmoins, sa détente et sa souplesse n’étaient plus qu’un lointain souvenir s’effaçant jour après jour dans les méandres d’une mémoire fragile. Erodés par le temps, ses vieux os ont résisté non sans mal, à la charge du jouvenceau. Ce dernier, d’habitude si respectueux, n’a cure de la vieillesse de son opposant. Echaudée par le discours sénile et les coudes tranchants de l’ancien, le jeune n’a qu’une envie. En finir au plus vite, pour que cesse la mascarade. Regrettant sa compassion l’ayant amené à accepter un match avec un septuagénaire, il lui fallait désormais sortir de ce guêpier. Contrarié, il acheva le match en deux temps trois paniers sans une once de pitié. « Triste vieillard. Navrante vieillesse » pensa-t-il alors qu’il enchainait directement sur la gagne. Le vétéran, lui, peinait encore à retrouver son souffle… »

Pour ceux qui n’ont rien bitté, je résume. Cet été, j’ai pu croiser sur le playground :

 

Le top 10 des futures déclarations des joueurs de l’EDF :

1) « Je ne peux pas, j’ai Koh Lanta. En plus, cette année, je suis dans l’équipe de Tony. Oui, Tony Vairelles !   » (Mike Piétrus, déserteur, juin 2011)

2) « SVP, j’peux venir cette fois ? Marre de me faire couper à chaque fois  » (Ajinça, plante verte de raquette,  juin 2012)

3)  » C’est bon les mecs, je commence à taquiner le poste de meneur » (De Colo, moniteur, juin 2013)

4) « Merde, Eva m’a largué pour le jardinier. J’suis en dépression, je ne viens pas (Tony P, acteur studio bilingue, juin 2014)

5)  » L’EDF ca me fait trop envie » (J.Noah, fils de, juin 2015).

6) « Non, non et encore non Vincent ! Si je sors de ma retraite, qui c’est qui va tenir ma chaîne de restaurant « Pâté, confit et cassoulet » ? (Diaw, restaurateur amateur, juin 2016)

7) « Ben quoi ? Schortsanitis l’a fait. Pourquoi pas moi ? (Teddy Riner, Octuple champion du monde de Judo en reconversion, juin 2016)

8 ) « Un championnat du monde à Belgrade ? Preum’s preum’s preum’s ! Vision périphérique. Ok. Attaque du panier. Ok. Allez Vincent, promis après celui-là, je décroche mon blog… » (Ali Traoré, bloggeur, juin 2017)

9) «  Sur 100 mètres, je suis plus fort que Ricky Rubio. Je vais le prouver » ( Rodrigue Beaubois, Lemaître noir, juin 2018)

10) «  Le mistral qu’il vient de prendre le coiffeur de Justin Bieber. A merde non, on m’informe que c’était Rickyky Rubio. Et non, je blaguais quand je disais que j’allais arrêter mon blog… »(Ali Traoré, humoriste de banc, juin 2019)

Flash

15 réponses sur « Chroniques de playground (bonus: top 10 des déclarations des joueurs de l’EDF) »

Kevin: Maman c’est quoi le basket ?

Wanda Pratt:  » le basket, en fait, c’est mettre un ballon dans un panier. »

le petit Kevin:  » C’est tout ?…. »

Wanda: oui….

Kevin: Ok….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *